Quatre semaines après sa participation au Rallye du Saint Emilion, Patrice Fabre continue son tour de France avec en ligne de mire la qualification pour la finale de la Coupe de France des Rallyes.

Avant cette épreuve, le pilote aixois a donc pris le départ du rallye du Saint-Emilion, toujours au volant de sa fidèle Peugeot 208 T16. « Le rallye fut dans l’ensemble une réussite en particulier du point de vue de la communication puisque nous avons eu la chance d’accueillir deux Dorcel Girls ; Cara Saint Germain et Jessie Volt […] Les spectateurs ont également répondu présent devant le stand de la 208 frappée du numéro cinq. Des distributions de goodies et des séances selfie étaient organisées lors des assistances et cette opération fut une nouvelle fois un franc succès. » Déclare Patrice.

Sportivement parlant, la course a été moins limpide. Parti prudemment mais avec un rythme néanmoins soutenu, Patrice s’est fait piéger dans une partie rapide lors de la 3ème spéciale. « La voiture m’a échappé dans un long gauche assez sale, nous sommes tombés en contrebas de la route sans rien toucher. La voiture a eu du mal à redémarrer, sans doute à cause des fortes températures […] Après quelques minutes, un morceau de pare-chocs en moins et des manoeuvres pour remonter sur la route, nous avons réussi à reprendre le fil de la course mais avec sept minutes de retard. »

A l’arrivée, Patrice termine finalement à la 4ème place de la classe R5, cette position lui permettant de marquer de gros points en vue de la finale.

La semaine prochaine, exit les vignes et place aux routes tortueuses des Cévennes. Patrice continuera sa quête aux points dans le Gard pour le rallye du même nom. « Nous sommes une nouvelle fois au départ pour engranger un maximum de points, c’est la première fois que je participe à ce rallye […] Je serai au volant de la 208 T16 de l’équipe Calm Competitio et mon ami monégasque Freddy Delorme sera dans le baquet de droite »

Deux jours de course sont au programme avec un parcours réparti en 11 spéciales et 123 kilomètres chronométrés. La ville d’Alès sera le temps d’un week-end, le centre névralgique du rallye.