Après une année déjà faste en 2017, Patrice Fabre est de retour sur les routes asphaltées de l’hexagone pour cette nouvelle saison sportive. En 2018, le programme sera plus varié et sous le signe du plaisir avec des championnats et même des disciplines diverses.

Fin avril au rallye régional de la Durance, Patrice a lancé cette nouvelle saison sur son épreuve fétiche où il compte onze participations. Déjà vainqueur de ce rallye à deux reprises (2011 et 2013), Patrice a retrouvé le succès dans les Bouches-du-Rhône.

« Pour ce rallye, la Peugeot 208 T16 que je pilote habituellement n’était pas disponible. Du coup, j’ai évolué au volant d’une Ford Fiesta R5, voiture que je n’avais plus piloté depuis fin 2015. Par rapport à la 208, la voiture était beaucoup plus facile à piloter avec un meilleur chassis et moteur…

Pour cette course, c’est Anaïs Reyne qui était ma copilote, comme sur cette épreuve l’année dernière. Côté chronos, on a longtemps occupé la deuxième place mais le leader est sorti de la route en fin de rallye. Seul le résultat compte en rallye, il faut savoir rouler vite jusqu’au bout. Cela faisait un petit moment que je n’avais pas gagné (2013) un rallye et c’est forcément très plaisant. »

Après cette victoire au Durance, Patrice a eu l’opportunité de découvrir une nouvelle discipline : le trophée tourisme endurance, plus communément appelé TTE. Sur le circuit de Lédenon, le pilote aixois a goûté avec bonheur à ce nouvel univers, pilotant une Ginetta GT4 pendant la durée d’un week-end en alternance avec ses coéquipiers.


« C’était une très belle découverte et un bon moyen de varier les plaisirs. C’était vraiment sympa et nous étions dans le coup pour la victoire avant de connaître un problème au niveau d’une roue. Je n’ai pas hésité à saisir cette opportunité et je suis impatient de revenir en TTE à la fin de l’année sur le circuit de Magny-Cours (27-28 octobre). »

Pour la suite de cette saison, cinq épreuves seront au programme avec deux rallyes de Coupe de France, le Saintonge et le RallyCircuit, deux en championnat de France, le Mont-Blanc et le Var, et enfin le TTE à Magny-Cours.

« Le Saintonge, ça devient une habitude pour moi. Il y a une bonne atmosphère, je vais retrouver des amis et cela représente vraiment l’esprit du rallye pour moi. Ce sera également ma dernière course en 208 T16. Apparemment, il y aura de nouveaux chronos et ce serait sympa de monter sur le podium.

Pour la suite, j’espère être présent avec la C3 R5 dès le rallye du Mont-Blanc (7-9 septembre), tout se fera en fonction de la disponibilité de la voiture. Je retrouverai cette même voiture au rallye du Var (23-25 novembre). Ce sont deux épreuves que j’apprécie et où j’ai roulé il y a vraiment très longtemps maintenant. J’ai envie de me faire plaisir en participant à de telles épreuves. Toujours dans le but de me faire plaisir mais aussi remercier mes partenaires, je serai présent au RallyCircuit, comme en 2016. »

Le prochain rendez-vous est donc donné au rallye national de Saintonge, épreuve disputée en Charente-Maritime du 20 au 22 juillet prochains.